Tout en haut c’est plus beau! Mais pour le moment, jusqu’ici, c’est du jamais vu.

Du Lhotse, son voisin, oui de celui-là la vue était très belle et l’émotion ressentie au sommet aussi. Nepal Everest le retour. Toujours très peu de monde sur le chemin d’approche au camp de base. J’étais aussi optimiste quant à une sous-fréquentation du sommet lui-même, mais que nenni. Camp de base échelonné tout le long de la moraine au pied de la cascade de glace. Autour de 300 personnes intéressées à tenter l’ascension du sommet, c’est assez sur-peuplé. Mais finalement, je fais bien pareillement partie de cette troupe... Et oui des bouchons se forment à chaque passage nécessitant de sortir le mains des poches. Chez nous on dit: à partir du degré 3 on doit les sortir. Il y aura des options si la météo nous traite bien: retarder le départ, répartir les groupes sur la trace, mais rien n’est régulé et cela fait partie du jeu.

Juste de retour d’une incursion sur la montagne pour profiter de cet endroit fantastique et prendre un peu plus d’altitude. Camp 1 au sommet de la cascade de glace pour une nuit, camp 2 pour deux autres nuits avec une poussée jusqu’au camp 3. Et pour une toute première fois de ma vie, souper avec un prince! Le prince de Bahraïn à 6400m!!!

 

le Prince (au milieu) et nous au camp 2

   

Revue de presse  



   

Twitter  

   

14joyaux.com - Josette Valloton - 1986 Arolla (Suisse)

© 14joyaux.com